2012-10-06
Nuit blanche 2012

Kasper et les Amis du Château présentent le Cheval des Lumières

Château d'Asnières - 89 rue du Château 92600 Asnières-sur-Seine
Renseignements à Direction de la Vie culturelle au 01 41 11 14 21 ou sur www.asnieres-sur-seine.fr

Affiche au format pdf (3.5Mo)

2012-09-16
PUISSANCE DEUX

PUISSANCE DEUX DU 16 SEPTEMBRE AU 21 OCTOBRE 2012 LA GALERIE ANAGAMA PRÉSENTE CHRISTOFF DEBUSSCHERE, PEINTRE ET ARNAUD KASPER, SCULPTEUR PUISSANCE DEUX Rencontre de deux forces créatives ! DEBUSSCHERE et KASPER ont le même âge, la même rage artistique, le geste vrai, nerveux et efficace, des caractères trempés et passionnés. Ils jouent sur des partitions multiformes, toujours émotionnelles, ils sont reconnus et collectionnés. Certes, l’un est peintre et l’autre sculpteur, mais finalement si proches… Deux talents réunis par la galerie ANAGAMA pour son exposition automnale PUISSANCE DEUX. KASPER explore différents univers : la mythologie, l’art équestre, maritime, animalier ou la représentation du corps humain. Il y excelle à part égale. Son registre d’expression, du classicisme à la modernité, exprime la force et la puissance. Sa sculpture, très intuitive, reflète sa personnalité haute en couleurs, faite d’émotion et de générosité. Une œuvre multiforme qui marque la diversité de ses talents. KASPER travaille le bronze, son matériau de prédilection, mais également le marbre et la pierre. Cet artiste complet est un des seuls aujourd’hui à traiter le sujet équestre en taille réelle. Son « Cheval des Lumières », créé en 2011 en hommage au marquis de Voyer d’Argenson (mécène éclairé du XVIIIe siècle et directeur des Haras de Louis XV), est une prouesse de beauté. Cette œuvre majestueuse et aérienne, de presque quatre mètres de haut, exprime toute la force créative et sans limite de KASPER qui signe là son plus grand projet jamais réalisé. La galerie ANAGAMA présente sa statuaire équestre, qui fait de cet artiste un des rares sculpteurs contemporains devenu maître dans ce registre. Vernissage le dimanche 16 septembre de 11h00 à 19h00. Présence des artistes dès 15h00. GALERIE ANAGAMA. 5 rue du Bailliage. 78000 Versailles. Cour du Bailliage. Quartier des Antiquaires. Parkings : Notre-Dame ou Reine Rive Droite. SNCF : Versailles Rive Droite. Téléphone : 01 39 53 68 64. Horaires : mardi et mercredi de 14h00 à 19h00 et jeudi à dimanche de 11h00 à 19h00. Site : www.anagama.fr. Facebook : www.facebook.com/galerie.anagama.

2012-06-12
Le Cheval des Lumières (bronze de 3 m 65 de haut)

Le Cheval des Lumières par Arnaud Kasper Splendide cheval cabré en bronze de 3,65m de haut, le Cheval des Lumières est ainsi dénommé en hommage à Marc-René de Voyer de Paulmy d’Argenson, marquis de Voyer (1722-1782), directeur des haras du roi Louis XV de 1752 à 1763. On retrouve sur le socle, les modèles en bronze d’authentiques louis d’or à l’effigie du monarque, ainsi que le compas, la règle et l’équerre, outils de l'architecte bâtisseur qui n'est autre que Mansard de Sagonne, architecte du roi. L’œuvre comporte sur le flanc droit la marque des célèbres chevaux de Lascaux comme pour mieux témoigner, depuis la Préhistoire à nos jours, de la fascination humaine pour cette "plus noble conquête de l’homme" ! Exposé au château des Ormes de novembre 2011 à septembre 2012, puis au château d’Asnières-sur-Seine à partir d’octobre 2012, le Cheval des Lumières se veut un lien mémoriel entre ces deux résidences chères au marquis de Voyer. Ce dernier fit bâtir en effet de 1752 à 1755, sur ses deniers personnels, les splendides haras d’Asnières-sur-Seine, situés à l’extrémité de son domaine, près de l’actuel pont d’Asnières. Centre névralgique de son dispositif de réorganisation des haras du royaume, l’ "entrepôt général des haras" d’Asnières; tel était sa dénomination au XVIIIe; fonctionna et subsista, après sa vente au roi en 1764, jusqu’à la Révolution. Il contenait, rappelons-le, un manège plus vaste que celui de la Grande Ecurie du roi à Versailles et abrita jusqu’à 200 chevaux ! Asnières-sur-Seine fut ainsi le haut lieu du cheval en France durant toute la seconde moitié du XVIIIe. L’installation du Cheval des Lumières au château d’Asnières est donc un symbole fort de cette tradition équestre disparue et oubliée. Son exposition au château des Ormes (Vienne), fief de la famille Voyer d’Argenson de 1729 à 1975, marque pareillement le souvenir d’une tradition équestre soutenue et développée par le marquis de Voyer, à titre privé cette fois, via le splendide relais de poste – un des plus beaux de France – et, surtout, le magnifique manège (80mx12m) déployé devant le grilles du château, attribué au grand architecte parisien Charles de Wailly (1730-1798). Voyer relança en effet aux Ormes ses efforts d’amélioration de la race chevaline française développés à Asnières. Très féru des méthodes anglaises, on lui doit l’importation des purs-sangs anglais, les fameux yearlings et de nombreuses autres innovations qui seront redécouvertes peu à peu au XIXe. Le Cheval des Lumières a donc aussi toute sa place aux Ormes, exposé sur les pelouses de la cour du château où il prend toute sa mesure. On le sent en effet chez lui dans ce noble espace. Deux-cent-trente ans après sa mort, voilà donc un bien bel hommage rendu au marquis de Voyer ! Philippe CACHAU, Docteur en histoire de l'art Chercheur, conseiller et chargé de communication du Patrimoine Ancien chargé de recherche et de communication au château de Versailles

2012-06-10
Le Cheval des Lumières

Le Cheval des Lumières © Nom de marque déposé Bronze de 1200 kg et de 3 m 65 de haut Kasper sculpteur : www.kasper.fr Imaginez un cheval Un cheval dans un atelier Un cheval dans un atelier aux mains d'un artiste Un cheval conçu dans un atelier au milieu de la ville Un cheval cabré comme un trait d'union entre les artistes depuis 18000 ans Un cheval cabré tout droit sorti du siècle des lumières, "Le Cheval des Lumières(c)" en hommage au marquis Voyer d'Argenson directeur des haras du roi Louis XV. Un cheval conçu par le sculpteur Kasper pour un jardin au milieu de la ville Un cheval au pied d'un château classé, au bord de la seine : Le "Cheval des Lumières" sera inauguré dans le jardin du château d'Asnières sur seine (92600), en octobre 2012 pendant la nuit blanche. En attendant d'être définitivement installé au château d'Asnières sur seine il sera exposé au Château des Ormes pendant l'été 2012 Kasper signe son plus grand cheval jamais réalisé, il signe également son premier film sur "le Cheval des Lumières" (visible sur youtube)