2010-04-12
Gucci Masters 2010 CSI 5*

UN TROPHEE NOMME KASPER
L'artiste remettra le "Trophée Kasper" pour la nouvelle épreuve GUCCI by GUCCI Challenge
Kasper, surnommé « le Sculpteur Maître Ecuyer », a cette vocation, cette passion, et cette identité propre aux grands artistes. Reconnaissables entre toutes, les sculptures équestres de Kasper le conduisent au rang des plus grands sculpteurs actuels. Depuis 2007, il succède à l’artiste ARMAN dans la réalisation des trophées "Epona" pour la Société du Cheval Français. A son actif, des prix tout aussi prestigieux tel que le "Prix d’Amérique". Kasper réalise des commandes, pour des collectionneurs du monde entier et actuellement un cheval de 3 m 65 de haut, pour le Château d'Asnières sur seine, en hommage au Marquis Voyer d'Argenson (1722 -1782), directeur général des Haras du Roi Louis XV.
Kasper dédie ses créations aux passionnés...
« Ainsi ses chevaux appellent à la caresse : puissance, force, sensualité… il se dégage de ses équidés un amour des formes et de son sujet. Dans l’atelier du sculpteur, non loin de la capitale, on ne serait pas étonné de voir soudain les chevaux de métal s’animer… leur crinière au vent, les nerfs qui saillent sous la peau de bronze, les attitudes capturées en plein mouvement… une puissance viscérale naît sous les doigts de Kasper : c’est comme si le sang de la vie coulait dans le bronze en fusion… et que l ’âme persistait sous la patine. Et tandis que, figé, l’on retient son souffle en admirant chaque détail, le cheval de bronze nous insuffle sa vitalité. »
Extrait d’un texte de Céline Maussang, «la matinale d’Equidia».

2010-04-04
L'Homme est le Poisson

L'homme est le poisson ! ... L'homme poisson est un symbole. Un symbole universel...
Un symbole de prospérité évoquant la nature dans ses excès. Une protection pour l'émergence d'un nouveau monde, il rappelle à l'ètre humain ses devoirs envers la planète.
L'homme est le poisson, le poisson est l'homme !
Il est l'horizon du pêcheur et les rivages du péché. L'oeil ouvert en permanence sur l'intemporalité, entre l'apnée et la respiration, attendant le retour de Jonas le prophète. L'homme fut avalé par un poisson ; Véhicule improbable, l'entraînant dans un voyage au delà de la conscience où il perdit son humanité. Cependant il put nous délivrer un message : la mer (mère) est l'avenir de l'homme.
C'est ainsi que le chaman me conta son histoire ; Il me tendit un objet que je serrais fort dans ma main ... L'obscurité ... La lumière ... Le réveil ... L'atelier. Je prends un marteau et un burin, je me vois sculptant frénétiquement sans aucune pensée ; En apnée ... A ma première respiration, le regard rivé sur celui de l'homme poisson qui n'oscillait jamais.
Kasper