2011-11-13
De la vie à la matière

Sculpteur de renommée internationale, connu pour une série de commandes prestigieuses, du Moyen-Orient au Prix d’Amérique en passant par les trophées Epona réalisés pour la Société du Cheval Français, Kasper fait partie de ces artistes qui donnent de la vie à la matière. Et si aujourd’hui dans le monde de l’art on murmure qu’il faut acheter du « Kasper », il n’y a sans doute pas de hasard… Passage d’émotion avec l’artiste, au cœur de son atelier niché dans les hauts de seine... Le cheval et les animaux font depuis toujours partie de l’univers de Kasper, mais ce dernier aime à se définir comme un homme poisson. Tout a commencé lors d’une transatlantique à la voile en 1993. Coupé des hommes, au large des Açores, l’artiste est submergé par l’émotion ! L’œil d’une baleine, à seulement deux mètres de lui, raisonne alors comme un message de la nature, qui s’impose tout entière à son œuvre. « Une œuvre d’art bien conçue se doit d’être universelle » se plait à rappeler l’artiste. Et quoi de plus universelle que l’immensité de la nature. Voilà en quelques mots, l’univers de Kasper dont l’énergie, la sensibilité, la force vivante, la sensualité ne se reflète nulle part aussi bien qu’au travers de son travail, un travail dont la volonté n’est autre qu’un hommage à la nature. Tours à tours ambassadeur des hommes pour la nature ou de la nature vers les hommes, l’artiste cherche à éveiller la conscience humaine. Témoin de la vie, défenseur de la vie, l’homme poisson mélange l’homme et l’animal, en rappelant à l’humain ses devoirs envers la nature. L’œuvre est puissante, agitée, troublante. En regardant ses chevaux, on se sent très vite comme observé par eux. Créateur de forme au travers de son homme poisson, véritable totem, sorte de chaman des temps modernes, l’artiste crée un monde statufié vivant. En quête d’harmonie avec la nature, l’homme poisson incarné par l’artiste reflète une véritable fusion entre sa passion pour la nature et les arts. Plus qu’un concept, la vision de l’homme poisson Kasper est une véritable conviction de l’homme pour la nature, une idée de la vie qui est de respecter la vie en lui redonnant vie… Kasper revient tout juste du Salon d’art contemporain de Shangaï Art Fair 2011 dans lequel l’artiste et ses œuvres ont connu un franc succès auprès des professionnels et des amateurs d’art. Désormais il fera partie de plusieurs collections privées et publiques en Chine. A l’instar des grands maîtres du siècle passé, il commence à avoir des commandes de monuments. Kasper vient de réaliser un cheval de 3 m 65 de haut pour le Château d’Asnières en hommage au Marquis de Voyer d’Argenson, directeur général des Haras du Roi Louis XV. Présent dans de nombreuses galeries parisiennes, et en Province, les œuvres de Kasper sont aussi régulièrement mises aux enchères. La prochaine aura lieu le 21 novembre 2011, à Drouot, par EVE auction. Si vous souhaitez rencontrer l’artiste, n’hésitez pas à le contacter, à lui rendre visite sur son site : www.kasper.fr

2011-11-12
"La sculpture se bêche, se cultive".

Kasper, né à Paris en 1962 est un homme habité par la sculpture.
Elle est son État d’esprit, son pluriel d’imagination, un goût de l’aventure.
Il n’est pas de ceux qui ont cherché un style et s’endorment.
L'Artiste nous dit : “La sculpture se bêche, se cultive. Il est réceptif à toutes les formes de la nature sur sa planète de l’imaginaire.
Vous allez écouter les silences de ses bronzes, des ses terres cuites patinées, de ses bois polychromes.
En face-à-face, en zigzag, en stratège, vous tournerez autour : un monde inavoué dans le primat du matériau et la tridimensionnalité le conduit de la réalité à la métamorphose. Scarifiés, lustrés, figés, veinés, équarris ou polis, resurgissent parfois des êtres qu’il délivre du temps.
Tel son visage de Victor Hugo sur une pile de livres, dans le silence des voix intérieures ou des contemplations… Allez savoir !!!
Et son Rimbaud visage couvert de pages sculptées, comme peut l’être son Bateau Ivre ou ses Illuminations… Le livre ouvert sur la tête des poètes devient leur mémoire emportée de l’autre coté du vent.
Du rêche au velouté, dans une froideur parfois romane, il célèbre l’Homme-Oiseau, Icare, les chevaux et les martins-pêcheurs. Mais bien plus encore dans un jeu cérémonial, il aime la célébration unissant les civilisations mortes et le temps présent.
Il enrichit les chevaux immémoriaux de pure race, modelés par la lumière.
Lactescences! Inépuisables sources de sa création, ses formes nous regardent et arrivent à “échapper à l’esclavage du réel” (Malraux): CYCLOPE, CHAT EGYPTIEN, MERE DES EAUX, MINOTAURE, THESÉE, L’HOMME POISSON, TOTEM.
Dans son élégante pureté de la marche à la grandeur sereine, il rend gloire à SUN et BIOS. Kasper sait, comme l’écrivait MALRAUX, que “la continuité du style, c’est l’enfer”.
Il aime ce qui fleurit en lui et trouve de la joie au jeu de la vie.
Dans son atelier d’Asnières-sur-Seine, son œil veille comme une conscience. Ce n’est jamais du déjà vu repeint à neuf.
Il dit “chaque étape de ma création est un enjeu et une totale remise en question”.
Par son alliance du vrai et de la métamorphose, Kasper nous transporte dans le piège de la magie. Et la magie fascine…

2011-05-13
Sculptures en l'île (texte officiel)

Du 13 mai au 25 septembre 2011, Sculptures en l'Ile - Balades en Yvelines vous emmènera sur un parcours inédit, original et surprenant.

Sculptures en l'Ile - Balades en Yvelines

C'est un exceptionnel destin que celui de Sculptures en l’Ile ! Créée par la ville d'Andrésy il y a maintenant 14 ans, cette exposition d'art contemporain est devenue incontournable.
Du 13 mai au 25 septembre 2011, Andrésy va vivre au rythme de la sculpture contemporaine.

Une cinquantaine d'artistes exposent
Et la qualité est vraiment de mise ! Qu'ils soient artistes d'Ile-de-France, jeunes artistes contemporains ou artistes invités comme le français Claude Lévêque, tous vont une nouvelle fois créer des œuvres in-situ qui seront exposées pendant près de cinq mois.

La 14e édition de Sculptures en l'Ile s'annonce donc exceptionnelle avec des artistes étrangers et français de très haute qualité.
Leurs oeuvres dans des lieux tels que l'ile Nancy, avec "l'Homme Poisson" de Kasper ou le parc de l'Hôtel de ville apporteront une vision et une âme supplémentaire.

Une balade unique en son genre !

Sculptures en l’Ile reste unique en son genre et séduit les visiteurs par le charme de l'Ile Nancy, l'un des fleurons naturels du département. « Nous avons la chance de pouvoir relier l'Ile uniquement par le bac » explique le maire Hugues Ribault. Et de conclure : « qu'ils soient artistes ou visiteurs, tout à chacun trouve un charme extraordinaire à ce parc naturel ».

L'Homme Poisson au coeur de l'île Nancy

C'est donc au milieu de ce parc naturel sur de l'île Nancy, à la croisée des chemins, que "l'Homme Poisson" de Kasper invitera le visiteur à s'interroger sur ses origines et sur son lien étroit avec la nature et plus particulièrement l'élément liquide qui l'entoure.

Pendant ces quatre mois, l'île Nancy deviendra véritablement le royaume des familles avec ses jeux pour enfants et son point restauration. Alors, rendez-vous du mercredi au dimanche de 10 h à 19 h pour une petite visite familiale au cœur de l'art contemporain.


2011-05-13
Sculptures en l'île et l'Homme Poisson

L’Homme Poisson L'Homme est un poisson qui a surgi de la mer, pour aller à la conquête de la terre… Ma démarche est à la fois éthique, artistique et initiatique. L’Homme Poisson nous amène à nous interroger sur notre époque plus que jamais conflictuelle entre l’homme et la nature. Mon travail est le symbole de l’union entre l’homme et sa planète. Je suis le témoin des dérives de mon temps. Après avoir fait une transatlantique à la voile au début des années 90, j’ai entamé par la suite cette démarche artistique sensible, riche de sens. A travers ce thème, je construis ma vision du monde, et j’alerte. Ce concept me permet de sensibiliser toutes les générations et toutes les communautés de la nécessité d’être en symbiose avec la nature et de la respecter. Il m’arrive régulièrement d’embarquer sur des bateaux, dans le cadre de missions artistiques, je fais vivre et évoluer mes travaux parmi les hommes et pour les Hommes, l’Homme Poisson devient un « Ambassadeur », il est en quelque sorte un messager de la paix. Placé au centre du Parc Naturel de l'Ile Nancy, tourné vers le large, il indique le chemin, celui qui mène à l'océan...